money-

(Comme le titre peut paraître un brin racoleur, je précise d'ores et déjà qu'il s'agit d'une info réelle.)

Et bien... c'est simple (IRONIE!!),  vous créez une chaîne Youtube qui déchire tout. Vous vous retrouvez un jour avec 500.000 abonnés ou plus et vous devenez alors un parti fort intéressant pour les marques qui vous sollicitent pour faire ce qu'on appelle du "placement de produits".

A la différence d'un partenariat classique ou d'une vidéo sponsorisée, le placement de produits est plus subtil. Le produit ou service mis en avant est souvent noyé au milieu d'une multitude d'autres informations, ce qui fait que le spectateur ne perçoit pas forcément qu'il s'agit d'une recommandation "achetée" ou rémunérée si vous préférez.*

Poisson fécond (oui, oui,  c'est son pseudo YT), découvert ce midi via les enfants (ados) de mes potes a eu la grande honnêteté dans une de ses vidéos récentes d'expliquer à son jeune public "l'envers du décor" si je puis dire. Rien que pour ça, j'ai envie de dire: Respect mec!!

Si ça vous intéresse, voici la vidéo en question. Vous trouverez ses explications à partir de 5 minutes 12.

 Alors...qu'on soit bien clair...via cet article, je ne suis pas dans le jugement, juste dans l'info.

10.000 Euros, on est bien d'accord, c'est un sacré paquet de fric mais il n'y a pas de fumée sans feu. Si les marques sont prêtes à investir une telle somme, c'est que le mec doit avoir du talent et sincèrement, il aurait tort de cracher sur une telle rémunération, non?  ( Posez vous la question 5 secondes ...Vous auriez fait quoi, vous à sa place...?)
On ne rassemble pas autant de monde sur une chaine Youtube avec du vide. Après, quon soit dans la cible et que ça nous plaise ou pas, c'est un autre débat.  On n'a pas tous 14 ans et demi...et comme je l'ai souvent dit, que ce soit sur YT ou sur la blogo, il y a un public pour tout.

Unique point où j'émets une réserve, et je m'en rends compte via les enfants de mes amis:
Un peu aveuglés par l'émergence  de ces nouveaux acteurs du web depuis 2 ans, les ados ont un peu trop tendance à rêver d'une telle réussite quitte à envisager de lâcher leurs études, comme l'ont fait certains youtubeur(ses) qu'ils vénèrent.  Là, bien évidemment, je dis danger et c'est aux parents de remettre un peu les choses en place. Si quelques youtubeurs( ses)  français ou étrangers vivent  très confortablement de leur activité, des millions d'autres ne seront jamais en mesure de monétiser leur chaînne.

Voili voilou les zamis. C'était la petite note du dimanche soir. Si vous avez appris ou découvert un truc, tant mieux. Si ce n'est pas le cas, ou si ce que je raconte ici ne vous intéresse pas,  je vous laisse reprendre vos visionnages de vidéos de chats. ;-)

* Je ne rentre pas plus dans le détail. Si vous avez des questions, nhésitez pas à les poser ici ou sur FB.  Mes zamis et moi, tâcheront d'y répondre.