la gloire des putains 1

Une note plus sérieuse aujourd'hui avec du cul ( du moche, du pas beau du tout) et un peu de culture avec un bouquin lu cette semaine:

Dans la catégorie  "Vu":
L'excellent documentaire "La Gloire des putains" diffusé sur Arte cette semaine et visible en replay uniquement de 23H00 à 5H00 du matin. (1ère fois que je vois un accès restreint à un docu. Sans doute parce que, bien loin des reportages grand public de B. de la Villardière, ce docu est à réserver à un public averti.  Propos, situations et images peuvent choquer ceux qui préfèreront ne pas savoir comme en témoignent les quelques exemples que je vous donne ci dessous:

En Thaïlande: Le commercial d'un bordel  à un client : "Prenez la 211 elle fait tout" ou encore:
"Prenez la 204 , vous ne serez pas déçu c'est une vraie tigresse!"
Un client de ce bordel: "J'aime ma femme, on a construit des choses ensembles.... ce qui se passe ici n'a rien à voir".

Au Mexique:
Une prostituée : "Les hommes viennent ici parce qu'ils ont besoin de changement, manger un steak frites tous les jours, c'est chiant...pour le sexe, c'est idem".
A un client qui peine un peu à jouir: "Ok, c'est la dernière position "( par derrière) et "si tu ne viens pas", tant pis, ce sera terminé".

Quant au bordel de Faridpur au Bangladesh, bien connu sous le nom de "Cité de la joie"....Voyez vous même...Les mots me manquent pour décrire cet univers terrifiant!!

Rome en un Jour Maria Pourchet

 

Dans la catégorie" Lu":
Le Roman " Rome en un jour" paru aux éditions Gallimard et reçu dans le cadre de la rentrée littéraire organisée par Price Minister.

Le pitch à ma sauce: 5 mois après la date réelle, Marguerite a organisé une soirée d'anniversaire surprise sur la terrasse d'un hôtel parisien, pour Paul  avec qui elle est depuis 10 ans. Ignorant tout des invités déjà rassemblés pour ce moment festif,  Paul affalé devant la télévision ne semble pas décidé à bouger...
Bien évidemment rien ne se passera comme prévu.  On assistera au déroulement de la soirée coté convives légèrement stéréotypés "Bobos parisiens" et de l'autre, coté appartement du couple où la tension se fera plus présente au fil des pages.

Le roman de Pourchet nous plonge donc dans un double huis clos, façon pièce de théâtre  qui n'a pas été sans me rappeler l'ambiance d' "Un air de famille" ou "Cuisine et dépendances" même si là, le coeur du sujet reste la relation conjugale.
L'usure du temps sur le couple....les non dits et puis les choses qui explosent un soir alors qu'on ne s'y attend pas.

Rome en un jour extrait

J'ai bien aimé le style d'écriture, les dialogues parfois un peu cash qui sonnent juste, les mises en situation très réalistes, un peu moins le fond, tant l'histoire de ce couple en dérive me semble ultra classique.
Ce n'est que le 2ème roman de Marion Pourchet.  Si beaucoup de blogs lui ont valu des critiques vraiment sévères,  je serais beaucoup plus généreuse pour le coup en attribuant à ce bouquin la note de 13/20 (Rappelons qu'elle a aussi reçu ce mois ci le prix Erckman Chatrian 2013.)

Voilà les zamis, c'est tout et pour un samedi c'est déja beaucoup. Passez un bon week-end...Comme d'hab si vous avez vu, lu ou entendu des trucs  qui valent le coup, n'hésitez pas à  m' en faire part ici ou sur FB. Le coté monologue du blog, ça va 5 minutes....;-))