machine à laver

Histoire d'arrondir nos fins de mois difficiles depuis que la criiiiiise nous est tombée dessus, je savais qu'on pouvait louer à d'illustres inconnus tout un tas de trucs comme  sa voiture, son sac à main, sa perceuse électrique, son corps (Rhôô , ça va je déconne) mais je n'avais encore jamais entendu parler de cette offre de location concernant "La machine du voisin".

Rassurez vous, rien de vulgaire, non parce que je vous vois déjà venir, la machine dont il est question, c'est juste un lave-linge!! (Et là...malheureusement pour moi, 90% du lectorat s'en va....Pffffff ;-))
Pour les 3 qui restent, voici donc le mini article lu hier dans le Parisien. Comme on peut le voir sur leur site, des tas de médias en ont déja parlé depuis plus d'un an, mais bon, nul n'est parfait, j'étais passée à coté.

La machine du voisin

Ce que j'en pense: Bien que ne rentrant pas dans la cible, je trouve le concept original et sympathique. Tous ces jeunes entrepreneurs qui fourmillent d'idées novatrices, quelque part, je trouve ça fascinant.  J'avoue que  je n'aurais jamais pensé à créer un tel site, sans doute parce qu'ici, et même si je ne suis plus concernée, (Dieu merci), on a des laveries aux 4 coins de rues et que si on le souhaite, on y trouve toujours quelqu'un avec qui tailler la bavette.
Tiens, ça me rappelle une époque où après avoir rempli une machine au Lavomatic du coin, lasse de regarder bêtement tourner le tambour, j'étais partie tranquillement flâner au marché...Lorsque je suis "reviendue" une heure + tard, toutes mes fringues avaient disparu. Week end fort sympathique que celui ci!!  3 jours + tard, je cramais toutes mes économies pour investir dans MA machine. Je peux vous dire qu'en terme d'électro-ménager et jusqu'à ce jour, ça a été mon plus grand bonheur.

Serais-je prête à louer ma machine?: Non. Même si je suis plutôt du genre sociable, j'imagine mal voir débarquer chez moi un inconnu à qui je vais sans doute devoir faire la causette pendant 3/4 d'heure jusqu'à l'essorage total de ses slips et chaussettes, en échange de 2 ou 3 euros. Me connaissant, je suis sûre que vu la somme dérisoire, je me sentirais limite coupable de lui piquer son fric.
Risque facultatif: Tomber sur un mec ultra canon...Craquer et se retrouver 1 mois plus tard à entretenir un mec complètement fauché* .
Mauvais plan... Je le dis donc clair et net, c'est Niet!! ;-)

*Pour le  jeune lectorat de passage, je précise que je n'ai plus 22 ans.  Vous verrez, un jour, vous me comprendrez. :-)