masqueCeci est une histoire vraie.

Nous ne sommes pas dans un film, même si le scénario pourrait tristement inspirer bon nombre de réalisateurs. Résumer en quelques lignes ce drame n'est pas évident. Je ne relaterai donc, ici que les grandes lignes. Ce dont mon cerveau se souvient.

Cette histoire, c'est l'histoire de S, une jeune fille tout juste sortie de l'adolescence.

S a un blog et un profil sur Facebook.
S
a une soeur jumelle, N, malade...très gravement malade.
Les gens qui la lisent, la soutiennent. Sur FB, des centaines de personnes la suivent, lui adressent des messages de compassion, jusqu'au jour où elle annonce le décès de sa soeur.

S adresse des faire-part de décès aux gens avec qui elle était le plus proche, sur internet. Elle fait part de tout son désarroi sur le site de l'association Laurette Fugain.
De confession juive, S informe tout le monde que les obsèques de N auront lieu en Israël.

Mais ce n'est pas tout. S peu de temps après, est elle aussi, atteinte d'une leucémie, et d'une multitude d'autres pathologies toutes plus graves les unes que les autres. (C'est à ce moment là que nos chemins se croisent, virtuellement parlant.)
Elle publie régulièrement sur son mur FB, des photos d'elle avec perfusions, cathéter...pansements. Elle raconte son malaise, explique qu'elle prend de la morphine, des dizaines de médicaments avec toujours photos à l'appui. Elle parle de ses multiples hospitalisations, de chimio, de sa lutte contre ce mal qui lui bouffe sa jeunesse, et l'empêche de suivre ses études normalement. De temps en temps, elle parle de ses cours à la fac.
Je la trouve incroyablement courageuse
.

main_tendueDes groupes de prières se forment sur FB. En 2010, plus de 1000 personnes sont désormais ami(e)s avec S. Chaque semaine, à une heure précise, ils sont des centaines à prier pour la guérison de S, suite à l'invitation d'un rabbin lancé sur le mur FB. De nombreuses personnes concernées directement par cette maladie, ( ou qui ont perdu un être cher ), s' investissent...lui téléphonent, lui témoignent de l'affection, lui redonnent du courage, de l'espoir...d'autres lui font des dons (matériel médical, cadeaux...) Elle en rencontrera certains.
Une jeune femme pour apporter son soutien va courir pour S, lors d'un marathon  organisé en faveur de l'association Laurette Fugain.

Cet été...l'état de S s'aggrave. Hospitalisée pendant une longue période, S semble être entre la vie et la mort...
Les messages de sympathie affluent chaque jour, par dizaines, sur son mur FB.
L'inquiétude est à son maximum.

Et puis un beau jour, bonheur, on apprend qu'elle va sortir de l'hôpital. La suite, je ne m'en souviens pas. Je crois que j'ai décroché. Ai-je retiré S de mes ami(e)s parce qu'être témoin de son parcours me semblait trop difficile à supporter?  Je n'en n'ai pas le souvenir...mais c'est possible, (lire tous ces hauts et ces bas, lorsqu'on est soi-même confrontée à des  périodes difficiles,- Hospitalisation de ma petite maman durant 10 mois- ce n'est pas évident. Idem pour ce qui est d'être d'un quelconque réconfort.) Est-ce elle qui m'a supprimée de ses contacts? C'est possible aussi.
Toujours est-il que sur mon mur FB, je n'avais plus de nouvelles de S.

Et puis, il y a quelques jours... Le masque tombe!! J'apprends que:

S, 19 ans aujourd'hui, n'a jamais été malade... . 345

N la soeur de S n' a jamais existé. La jeune fille qui la représentait en photo sur son blog, est une jeune fille bien vivante, qui n'a jamais rencontré S. (ses photos ont été usurpées.)
S n'existe pas. Le rabbin n'a jamais existé.
Dans la vie, S s'appelle O.
Elle n'est pas juive.

Durant plusieurs années, O, bien que très jeune, a réussi à manipuler + de 1000 personnes sur FaceBook, ainsi que les lecteurs de son blog. Des ados, des familles, des gens comme vous et moi, des professionnels de santé.
Les gens qui l'ont cotoyée, soutenue, épaulée à travers toutes ces épreuves difficiles et purement fictives sont effondrés. Les familles confrontées à cette maladie ont été blessées, trahies...
Fausses ordonnances, faux dossier médical, tout ce qu'elle dévoilait était falsifié...Rien...Rien de ce qu'elle publiait n'était réel dans cette histoire.

O s'est inventée une autre vie. Une vie faite de malheurs qui suscitait la compassion.

Une mythomane, dont la perversion m'a profondément chamboulée, le week-end dernier, même si je ne me suis jamais impliquée en réel dans cette histoire.
J'ai passé un long moment à lire les témoignages de la page FaceBook qui a été créé pour l'occasion. J'aurais aimé comprendre. A mon niveau, c'est impossible, je ne suis pas psy.

J'ai repensé à ce bouquin, puis à ce  film "l'adversaire" que j'avais lu et vu, il y a quelques années. ( issu d'une histoire vraie: Ce type qui se faisait passer pour un grand médecin de l'OMS, et qui a réussi à baratiner sa famille durant des années, jusqu'au jour où, se sentant sur le point d'être démasqué, il bute toute sa famille.)
Je me suis dit que l'histoire de S était similaire, même si la fin est "un peu moins" tragique.

J'ai eu du mal à m'endormir ce soir là, pensant qu'Internet, pouvait parfois, nous embarquer vers le meilleur, comme  vers le pire... 
manipulation
PS: L'histoire est encore beaucoup plus complexe et épouvantable que ce récit. Moi même, j'ai eu du mal à m'y retrouver dans la page FB qui lui est dédiée.  Plusieurs personnes qui avaient été en contact direct avec elle, ont passé des jours et des nuits à dénouer cette affaire pour que la vérité éclate. Je ne saurais donc répondre avec précision à vos questions. Ce n'est d'ailleurs pas le but de cette note.  Si je l'ai écrite, c'est davantage dans un esprit de mise en garde contre toutes ces personnes malveillantes, néfastes, que l'on peut "rencontrer" sur Internet.

PS2: S a fait partie de "mes amies" sur FB pendant 1an ou 2, je ne sais plus exactement.
Pas un seul instant, je n'ai douté de la véracité de ses
propos.